Argent de poche à l'occasion de Hanoukka en faveur de jeunes en difficulté et d'enfants en péril

Il est vrai que nous connaissons tous cette notion de l'argent de poche distribué pour Hanoukka depuis notre tendre enfance. Mais essayez de penser un instant aux jeunes, garçons et filles, en difficulté et aux enfants en péril, qui ne passeront pas Hanoukka avec leurs parents ou auprès de leur famille proche, et qui comptent parmi ceux pour qui Hanoukka ne représente pas vraiment la lumière et n'est pas un réel moment de joie… et vous comprendrez aussitôt comment un petit peu d'argent peut leur changer la vie!

L'objectif du projet

Offrir de l'argent de poche pour fêter Hanoukka, pour un montant de 180 shekels en faveur de 500 jeunes dont la situation économique familiale est critique, dont des enfants à risques, des adolescents et  des adolescentes en difficulté, en majorité placés en internat et dans divers cadres en dehors de leur foyer familial pour différents motifs tragiques.

L'arrière-plan

Il s'agit d'adolescents et d'adolescentes dont le passé familial est pénible. Ce sont des enfants déshérités qui, en partie, ne grandissent pas avec leurs parents ou leur famille naturelle. Et ceux qui le sont n'obtiennent rien de leurs parents, pas même le strict minimum. Ces jeunes sont contraints de se préoccuper de leur sort par leurs propres moyens : nourriture, vêtements, distractions, tout ce qu'un jeune homme ou une jeune fille de leur tranche d'âge ont besoin. Certains même travaillent et effectuent toutes sortes de tâches afin d'aider aussi leurs parents et leurs frères et sœurs.

Le principe

Certes, cette somme de cent shekels, obtenue par l'adolescent, l'adolescente ou l'enfant, ne changera pas grand-chose à la situation financière générale de leur famille, mais essayez juste de penser au grand bienfait que cet argent offert gracieusement pour qu'ils passent une joyeuse fête leur procurera sans qu'ils ne soient déchirés entre leurs travaux et leur vie si difficile.

Nous pouvons le faire. Si chacun d'entre nous «adopte» au moins un enfant, un jeune ou une jeune, en faisant un don de 180 shekels ou plus, nous leur permettrons de passer une fête qui sera la plus lumineuse et la plus joyeuse de l'année.

About Author: netomedi